L'Impact Local - Agence web

D’étranger à ambassadeur : l’importance du tunnel de ventes
mai 25, 2018

Confession d’un expert Facebook ADS: tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans la publicité

Expert-en-publicité-Facebook

Facebook c’est : 1,37 Milliards d’utilisateurs actifs chaque jour. Ouvert en moyenne 14 fois par jour.

Totalise 22% du temps d’utilisation d’un appareil mobile.

Lorsque l’on parle de marketing web, on ne peut passer à côté de Facebook. Avec ses stats, facile de comprendre pourquoi autant d’entreprises sont présentes sur la fameuse plateforme.  

Aujourd’hui, on comprend à peu près tous l’opportunité que Facebook peut nous apporter en tant qu’entreprise ou même au niveau de l’image de marque personnelle.

Visibilité, présence web, service client, promotion, ventes en ligne, toutes les raisons sont bonnes d’y être.

Avec le changement récent de l’algorithme et les résultats (organiques) en chute libre des entreprises sur la plateforme, plusieurs seront alors tentés de se tourner vers la publicité Facebook.

Après quelques mois d’applications du nouvel algorithme, on estime maintenant qu’une publication standard peut rejoindre jusqu’à 10% de son audience potentielle. Plus concrètement, une page qui à, par exemple, 1000 mentions J’aime peut espérer rejoindre jusqu’à 100 personnes aimant sa page.

Au final, c’est très maigre et la publicité demeure une avenue très intéressante à envisager, pour sortir de son réseau actuel.

Les bases de la publicité Facebook

Mais bon, qu’est-ce qu’une publicité Facebook? Intuitivement, vous pensez à quoi? Probablement au « boost » de publication, à cet outil fort attirant, à ce fameux bouton qui vous permet, pour quelques dollars par jours, d’augmenter la visibilité de votre publication.

Wow attend là. On parle de publicité ET de publication? On peut mettre ses bidous dans une publicité ET dans une publication? C’est quoi la différence? J’investis où finalement?

C’est relatif.

Plate comme réponse, hein?! Pourtant, c’est la vérité. Ça dépend de pas mal de facteurs, mais au final, quel est ton objectif derrière ta publication? Est-ce de promouvoir ton entreprise? Promouvoir un produit? Faire voir ton concours? Générer des j’aime?

Alors on va commencer par le début et démystifier la différence entre la publication et la publicité.

La publication standard

Chaque fois que vous publiez sur une « page », un « profil » ou un « groupe » Facebook, c’est une publication, peu importe ce qu’elle contient.

Pour les besoins de la cause, ce qui nous intéresse ici, par contre, ce sont les publications que vous faites sur votre page entreprise.

Ce n’est pas une surprise, chaque fois que l’une de vos publications atteint une certaine notoriété, que ce soit par le nombre de likes, de réactions ou de commentaires, Facebook se fait un malin plaisir de vous donner le score de performance de ladite publication afin de vous faire investir dans un boost de publication. Astuce marketing? Oui! Mais c’est quand même une excellente nouvelle pour l’utilisateur qui sait s’en servir!

Parce qu’on va se le dire, ça nous a tous déjà tenté d’appuyer sur le « petit piton boost »! Mais vous êtes-vous demandé, POURQUOI?

Pourquoi veux-tu booster ta publication? De quoi elle parle ta publication? Qui veux-tu attirer avec ta publication? Que veux-tu en retirer comme bénéfice?

Le meilleur coup marketing que vous pouvez faire avec le « boost », c’est de le préparer à l’avance. Assurez-vous d’abord d’avoir un élément engageant. Que ce soit un concours (oui oui, y’a des façons d’être légal, parce que de demander des partages et de « taguer » des amis c’est banni par Facebook, en passant!), une prise de position, une question à choix multiples, bref, quelque chose qui va faire réagir votre audience.

Ensuite, patience! C’est comme une partie de pêche : si tu essaies de tirer sur ta canne avant que ton poisson ne morde, peu importe le nombre de fois que tu mettras ta ligne à l’eau, tu n’en retireras rien.

Même chose pour le boost. Plus tu laisses les gens interagir, plus Facebook comprendra l’algorithme derrière la publication. Et quand tu auras atteint un maximum d’interactions, TIRE SUR LA LIGNE!

C’est pas pour rien que ça s’appelle un boost : il faut qu’il y ait une première poussée pour donner un boost! Tu ne pars pas la nitro sur une voiture arrêtée, même chose ici!

Au premier coup d’oeil, le boost semble génial, pourtant c’est loin d’être optimal. Au niveau pratico-pratique, le boost ne permet que d’avoir des vues et des engagements (J’aime, commentaires, partages). C’est bien impressionnant et valorisant tout ça, mais au bout de la ligne, c’est pas ça qui paye les comptes.

Je l’avoue, on parlait de nitro avant de parler de premiers pas. Tout cela débute évidemment par une publication.

La question demeure : comment faire de bonne publication Facebook ?

Tout expert vous dira : il te faut des publications engageantes.

“Ouin, mais… qu’est-ce qui est engageant? “

Certainement plus facile à dire qu’à faire!

Pas toujours facile de se démarquer aujourd’hui, voici donc quelques petits trucs pour t’aider à sortir du lot!

Facebook ne s’en cache pas, il veut mettre de l’avant la vidéo et les fameux “lives”. De sorte que les vidéos circulent beaucoup plus, et beaucoup plus facilement que les photos.

Recommandation 1 : créer du contenu vidéo.

Maintenant, il peut être intéressant d’alimenter également sa page d’images pertinentes et de grande qualité qui feront réagir votre auditoire. Assurez-vous d’optimiser la diffusion de ceux-ci en utilisant mes conseils :

Le timing est très important, essayez de trouver les moments dans la journée où votre auditoire est le plus actif. Si vous visez, par exemple, un auditoire de “bureau”, il peut être pertinent d’essayer le matin avant 7h ou même le midi.

Il n’y a pas de recette magique, il faut tester et mesurer. Un petit tour dans le Facebook Analytics et c’est cuit.
Recommandation 2: Mesure le timing de tes publications

Pour notre part, les meilleurs résultats proviennent de la “pause toilette” autour de 10h. Cocasse, mais plutôt logique quand on y pense…

Ouvert en moyenne 14 fois par jour, n’oubliez pas!

Évidemment, tu n’es peut-être pas disponible au moment où le timing est le meilleur. Heureusement, il existe des outils pour préparer à l’avance tes publications.

L’application Buffer te permet de planifier manuellement chacune de tes publications sur la majorité de tes réseaux sociaux. C’est facile et efficace.

L’outil de planification Facebook fait à peu près la même chose et c’est facile de transformer des brouillons en publications planifiées.

MeetEdgar est une bibliothèque de publications qui utilise automatiquement les publications choisies selon une plage horaire définie. Il ne suffit que d’alimenter la bibliothèque et Edgar s’occupe du reste.

Recommandation 3: Utilise les outils planificateurs pour sauver du temps.  

Vous êtes comme moi et débutant sur les logiciels de design? Utiliser les logiciels tels que Canva qui offre des modèles et un outil de personnalisation super “user friendly”. De plus, c’est abordable et les formats sont prédéfinies pour les réseaux sociaux.

Recommandation 4: Utilise les outils d’édition tels que Canva.

La magie de la publicité Facebook

Si tu es un aventurier, c’est ici que la magie opère! Quand on veut bâtir une campagne solide, ça ne se fait pas qu’uniquement à partir de publications. Il faut mélanger différents ingrédients.

Premier ingrédient, c’est un compte Facebook Business Manager (C’est par ici). Ensuite, ta quête commence.

Avec cet outil (gratuit), tu pourras aller beaucoup plus loin en créant des publicités qui te permettront notamment de payer pour le nombre de clics sur ton site web, d’optimiser tes publicités pour l’achat de tes produits et même faire du remarketing.

C’est maintenant possible de recibler les personnes qui sont, par exemple, allées visiter ton site web, mais qui n’ont pas posé d’action.

C’est audacieux, on ne va pas se mentir. Objectif marketing, génération de trafic, création d’audiences, ciblage avancé, remarketing, pixel de suivi, les possibilités sont infinies ou presque! Tu connais ton client cible? Tu connais ses valeurs, ses passions, sa localisation, son âge, son sexe, sa nationalité et la couleur de ses bas? Tu peux TOUT enregistrer.

Tu peux te servir d’étiquettes qui te permettront d’atteindre en peu de temps et avec un minimum d’investissement, ton public cible. Alléluia!

Oui, il est possible de booster une publication et atteindre plus de personnes, mais ces mêmes personnes sont-elles réellement qualifiées ou intéressées par ma publication? Pourquoi vouloir dépenser des sous pour montrer une publication à quelqu’un qui s’en fout? C’est tout le contraire d’une publicité où il possible de choisir une foule de caractéristiques rattachées à notre segment cible en plus d’avoir la chance de contrôler le budget par jour de la campagne, chaque dollar est donc mieux investit!

Et au-delà de ton prospect, il y a le contenu. Le Facebook Business Manager t’offres encore là pas mal de possibilités. Tu peux créer des images, des vidéos ou des carrousels.

Tant que l’on connaît le but à atteindre avec notre publicité, l’outil pourra nous aider.

Vous pourriez par exemple, faire une publicité comme la nôtre pour faire télécharger votre ebook:

Oups, je crois que tu as oublié de cliqué ci-dessus.

Et au final…

Comment vous sentez-vous maintenant? Plus informés? Tant mieux! Plus mêlés que jamais? Ça se peut! Car il y a des notions de marketing qui malheureusement, ne s’apprennent pas aussi simplement. Malgré toute notre bonne volonté d’agir en autodidacte, des fois, c’est juste pas notre force!

Alors, si vous avez des questionnements supplémentaires, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels afin d’augmenter votre rentabilité ainsi que vos chances de succès. Après tout, chacun son domaine!

Auteur: Kaven Riel

Spécialiste Marketing Web à l’Impact Local, j’assiste les PME à passer au projet niveau en exécutant le bon plan d’action en me servant du web comme levier.